Portugal #1

Aaaaah lou Pourtougal!

 

Jules tenait tout particulièrement à ce que je vois tout ce que le pays de ses racines avait à offrir. Alors, on a profité de 4 jours de répit pour partir et visiter. On savait pertinemment que 4 jours seraient un peu short pour voir tout ce qu’il y a voir. Mais on s’en est pas trop mal sorti au final. Il faut aussi savoir que ce fut une grande première pour nous, notre premier voyage tous les deux (sortez les mouchoirs).

Tout à donc commencé comme la plupart des voyages. Le stress de LA valise pour 2 et la limite des 21kg à ne pas dépasser. La prise de tête à trouver comment s’asseoir dessus tout en essayant de la fermer à clé. Puis le trajet jusqu’à l’aéroport et l’attente d’environ 8 ans avant le décollage (oui parce qu’on aime être en avance; cf l’avion raté aux Maldives). Ce sont toujours ces précieuses petites minutes qui paraissent durer une éternité, rapport à l’excitation et l’impatience qui nous tient. Enfin, le moment fatidique: l’entrée dans l’avion. Enfin… la smart ailée plutôt, jugez par vous même.

20130827_212320

Tellement petit et étriqué que Jules n’avait même pas assez de place pour ses jambes. Les hostilités étaient lancées. On était en route pour ce tout petit bout de terre à l’ouest de l’Espagne, dans un tout petit avion, pour faire un tout petit séjour avec une toute petite valise (petite pensée à toutes ces femmes qui aimeraient faire leur valise sans les contraintes de monsieur). Donc, nous voici parti pour 2h30 de vol dans un oiseau de fer tremblant sous le moindre coup de vent, 43% de batterie, un chargeur resté sur Nice et l’angoisse de la surprise de l’hôtel. Après un grand soupir et une playlist bien chargée, Jules me met un coup de coude et me fait signe de regarder par le hublot. Des champs jaunoyant (oui bon, dans le cas de champs vert c’est verdoyant, là c’est jaune, donc c’est jaunoyant, c’est tout) à perte de vu, à tel point qu’on s’est demandé si on s’était pas trompé de destination. Mais finalement on a commencé à apercevoir la côte au loin et le fameux pont du 24 Avril.

On a donc finit pas atterrir, même si les 40 personnes présentes dans l’avion se sont demandés (autant que nous d’ailleurs), si on allait vraiment toucher le sol un jour. Mais tout s’est bien passé,on a touché le sol lisboète et on a attrapé un taxi et on a foncé à Praça da figueira (quand je dis foncé, je pèse mes mots, merci au type qui a inventé la ceinture de sécurité). Après une vingtaine de minutes de trajet et seulement 15€ plus tard, on a déchargé la grosse (mais néanmoins trop petite) valise et on a bien du tourner 10 minutes sur la place avant de nous apercevoir que notre hotel était le plus visible. Façade vert olive (ou figue du coup), et une fois à l’intérieur… SURPRISE! Une très TRES TRES bonne surprise! Je vous laisse en juger par vous même.

20130825_114227

20130825_114201DSCN127620130825_11424520130823_21112820130825_11370420130825_113710

Et sous la fenêtre de l’hotel…20130824_144807

The beautique Hotel ****

Praça da Figueira 16

Lisbonne

+351 21 049 2940

Rendez-vous sur Hellocoton !